La mission de la marque
« Je veux surprendre les clients, leur raconter des histoires et les plonger dans l’univers à la fois ludique et accessible de la haute joaillerie, pour leur plaisir quotidien. »
Dennis Chan

Pour Dennis Chan, le luxe est partout : dans sa vie, dans son travail, dans l’air qu’il respire... Et c’était déjà le cas bien avant la naissance de Qeelin. En tant que créateur, il aime se rendre chaque année dans les grands salons européens des professionnels du design et de la création, comme ceux de Bâle, de Francfort et de Milan. Mais il ne se rend pas uniquement dans les salons, il va également dans les boutiques.

« Ma femme adore les bijoux et moi, j’adore les montres, explique Dennis. Alors à nous deux, nous avons visité la plupart des plus grandes boutiques de luxe du monde. Quand vous allez dans une boutique de luxe, ce n’est pas juste pour acheter ou pour montrer à quel point vous êtes riche : vous y allez pour expérimenter la marque, ressentir son esprit et voir si elle résonne avec qui vous êtes. Comme j’ai pu le découvrir, chaque marque de joaillerie et d’horlogerie possède sa propre personnalité et son histoire unique. »

L’une des caractéristiques de la marque Qeelin est son côté ludique. Dennis explique : « Je voulais créer quelque chose qui soit lié de façon tangible à la tradition, sans pour autant être désuet ; quelque chose de beau et d’extrêmement séduisant. C’est devenu mon rêve et ma motivation. »

Ainsi, quand Dennis Chan dessine un bijou, il le fait en pensant à la femme moderne de tous les jours. « Je ne crée pas pour les grands musées, je crée pour les vrais gens. Les bijoux ne sont pas seulement faits pour être admirés, ils sont faits pour être portés au quotidien et pour être appréciés. Ils ont vocation à donner le sourire à ceux qui les portent et à être transmis de génération en génération. Mes créations s’inspirent de mes racines chinoises, mais elles sont conçues pour tous les citoyens du monde, pour tous ceux qui ont un esprit véritablement ludique. »

La mannequin vedette de Hong Kong, Amy Lo, portant la collection Wulu
L'actrice Ase Wang portant la collection Yu Yi jadéite de Qeelin
L'influence chinoise Becky portant un bracelet Petite Wulu

C’est ainsi que Dennis Chan, brisant toutes les règles établies, a encouragé les femmes à porter des bijoux de haute joaillerie en journée, pour embellir une tenue décontractée, en mélangeant des pièces de différentes collections ou en jouant la superposition comme avec les vêtements... « Je cherche à repousser les limites, à mélanger ce qu’il faut faire et ne pas faire, pour que chacun puisse révéler sa singularité », explique Dennis.

« En tant que créateur, les bijoux sont l’outil que j’utilise pour raconter l’histoire de la juxtaposition entre Orient et Occident, et je laisse les créations mettre en avant la magnificence de la civilisation chinoise », ajoute-t-il.

« Mais de nos jours, une histoire ne se raconte pas de façon unilatérale : elle doit être interactive. C’est pourquoi je souhaite que les personnes qui portent mes créations jouent avec elles, qu’elles portent les bijoux pour montrer leur personnalité unique. Je pense que celui qui porte mes bijoux a autant de choses à raconter que les bijoux eux-mêmes. Réunis ensemble, ils forment une nouvelle équation puissante et unique en son genre. C’est là que réside, selon moi, la véritable force de la créativité. »

Une vision: offrir le meilleur du design chinois contemporain au reste du monde
Maggie Cheung porte la collection Wulu à Cannes